Labo Dancing Clown au Couvent

Aujourd'hui

On est ouvert jusqu'à 19h30 !

Aucun évènement aujourd'hui

Labo Dancing Clown au Couvent

“You can dance, you can clown
Tu peux danser, tu peux clowner
Having the time of your life
C’est le kif !!!! 😉 “

Mélissa Streicher propose un labo CLOWN afin de confronter le votre à l’engagement corporel et à la danse improvisée.

“L’impulsion est certainement une part essentielle du clown. Cela ressemble à : suit l’image, suit l’élan ! Ne dis pas non, dis juste oui à tout. Même si c’est ridicule, particulièrement si c’est ridicule ! » Ellen Levine

Dans ce labo Mélissa ira réveiller votre joueur.euse en explorant comment le mouvement crée de l’espace, dans l’espace physique comme à l’intérieur (l’espace émotionnel et mental).

Ouvert à toutes les personnes curieuses de découvrir la pratique clownesque, c’est une approche sensible que Mélissa propose à l’écoute du corps et des émotions. On tentera de conquérir un espace expressif de liberté, le clown est avant tout un être libre. Au-delà d’une technique codifiée je vous donnerai des outils qui permettent le lâcher-prise et de se laisser surprendre. L’objectif ne sera pas de faire rire mais de trouver son ludisme, sa propre connerie. Et tout ça avec les outils d’Eric Blouet ou de Dallaire et encore d’autres approches….

Dimanche 21 avril 10h-18h
Le Couvent, 52, rue Levat 13003 Marseille
Prix : 45 euros
Nombre de places limité à 10 personnes

Inscription ou plus d’informations à : melissa.streicher@gmail.com ou 06 79 85 79 82

Un lien Hello Asso vous sera envoyé pour valider votre inscription.

___

Mélissa Streicher

Formée au clown et plasticienne autodidacte, Mélissa Streicher a toujours oscillé entre ces deux principales activités, le clown et les arts-plastiques. Elle rencontre le clown par le Bataclown puis différents stages au Samovar et approfondi sa recherche avec Carole Tallec. En 2015 elle intègre le collectif de clowns « les Jenous », laboratoire de recherche clownesque avec lequel elle joua “Le miracle de la déglingue”.
Parallèlement, elle développe un travail de plasticienne et multiplie les expositions. Je me revendique de l’art brut dans le sens où l’art est pour moi une nécessité. J’associe mon travail à ce mouvement qui est un endroit d’authenticité dans l’art. Diplômée d’art-thérapie avec l’Irfat, son approche du clown se veut sensible et cathartique.
En 2018 elle intègre Le Couvent et se consacre essentiellement à ses recherches autour de la pratique clownesque. En 2021, elle créée son solo Pamela Küche dans le Cri du homard et rejoint la Cie sur le Pavé avec qui elle entreprend différents projets.